Le résultat du scrutin du 25 mai dernier a révélé une défaite cuisante pour les écologistes francophones; nous avons perdu plus de la moitié de nos électeurs aux régionales par rapport à 2010.
Les causes de cette chute sont multiples mais nous devons certainement pointer des problèmes de communication car Ecolo n’a pas à rougir de son travail pendant sa mandature. La conséquence directe est la perte de nombreux sièges et la relégation des écologistes dans l’opposition.
Néanmoins le parti n’est pas détruit, il n’y a pas eu de fuite significative des membres.
Notre motivation est restée car nous sommes convaincus que l’écologie politique est toujours d’actualité. Ecolo à Silly reste actif sur le terrain. Et comme le disait notre ancien président Jean-Michel Javaux à l’égard de nos adversaires politiques: «Il faut toujours saluer ceux qui descendent car on les croisera quand ils remontent».

Share This